Savourez‑lesLes produits du terroir

Savourez‑les

AOP Saumur

Nord-Vienne

De Chenin au Cabernet, en passant par le Chardonnay, les cépages, élevés sur les terroirs calcaires du nord loudunais bénéficient de la douceur et du caractère de l’AOP Saumur.

Entre vignes et caves troglo, laissez-vous tenter par la dégustation d’un blanc, d’un rouge ou d’un crémant. Parcourez le vignoble loudunais, dont les terrains ont pour particularité d’être sédimentaires, avec des terres blanches de craie de tuffeau, siliceux, sableux et argileux.

L'Othello

Un cépage interdit

Répandu autrefois un peu partout en France depuis la fin du XIXe siècle, ce cépage américain, créé dans le cadre de la lutte contre le phylloxéra, est interdit comme raisin de cuve depuis 1935. Non seulement le jus et la pulpe sont inoffensifs mais en plus, leur qualité naturelle permet de réaliser des cuissons prolongées, idéales pour les confitures et les sauces au vin accompagnant les viandes.

Vous pouvez donc piquer quelques bois d’othello dans votre jardin et d’ici deux à trois ans, vous réaliserez vos premières gelées. Si vous ne voulez pas attendre, fouinez dans le secteur ou récoltez d’autres cépages comme l’oberlin, le castel ou encore le baco. Bonne quête !

 

Pays d'amandier

L'amandier loudunais est sauvé

Sacrées amandes ! Elles nous en font faire de drôles d’escapades en ce début de XXIe siècle. A quatre pattes sous les arbres séculaires, miraculeusement préservés, une petite bande d’irréductibles gauleurs récolte, classe les fruits secs, doux ou amers, à coque tendre ou à coque dure. Puis viennent la mise en dormance et le semis. Ensuite, ça plante à tour de bras et le trafic des précieuses graines d’organise tandis que d’autres battent la campagne pour promouvoir les recettes délaissées ; comme en son temps Jacques Manreza, qui affronta les moulins à vent dans la plaine calcaire, premier homme des temps nouveaux à réhabiliter les anciens produits locaux enfouis dans l’oubli : l’amande mais aussi la truffe et le safran. Stimulés par l’enjeu, nous avons repris le flambeau et ce sont désormais des milliers de petits amandiers qui surgissent de partout en ce nord Poitou, là où, en 2006, il restait moins de 300 sujets de l’espèce.

La Truffe

Cuisine du Poitou

Depuis longtemps, les truffes se récoltent au pied de nos chênes pubescents, dits localement « chênes noirs », arbres qui affectionnent les terrains calcaires. Mais grâce à des pionniers comme Pierre Mauléon au XVIIIe siècle, Léopold-Ferdinand Foucault au XIXe et l’épatant Jacques Manreza à la fin du XXe, la trufficulture s’est largement développée dans nos contrées à partir de la commune de Beuxes. Soucieux de porter cet héritage et d’écrire à son tour une nouvelle page, Michel, comme bon nombre de passionnés du cru, s’est lancé dans cette formidable aventure. la surface consacrée aujourd’hui à la culture de la truffe noire du Périgord (une centaine d’hectares) est sensiblement la même qu’en 1870, époque considérée comme l’apogée de la trufficulture dans le nord Poitou.

Partageons nos recettes

Gâteau aux noix

Pour 6 personnes

Temps de préparation : 25 min / Temps de cuisson : 45 min

06 Gâteau Aux Noix

Panier de saison 

20 à 30 noix : 150 g de cerneaux 

1 tasse à thé de sucre (env. 120g)

1 oeuf 

1 tasse à thé de lait (env. 12cl)

2 tasses à thé de farine ( env. 200g)

1 sachet de levure 

1 noix de beurre 

Cassez les noix, récupérez les cerneaux (appelés beugeons en patois loudunais) et coupez-les en petits morceaux à l’aide d’un couteau. Réservez.

Faites chauffer le lait dans une casserole.

Dans un saladier, mélangez le sucre et l’oeuf. Ajoutez le lait tiède et fouettez.

Incorporez la farine avec la levure par petites doses tout en mélangeant au fouet. Brassez jusqu’à obtenir une crème onctueuse et homogène.

Ajoutez vos cerneaux de noix et mélangez de nouveau.

Enduisez de beurre l’intérieur d’un moule en terre cuite (si possible) ou un autre moule à cake si vous n’en possédez pas et versez-y la préparation.

Préchauffez le four à 180°C et faites cuire le gâteau pendant 45 minutes. Vérifiez la cuisson avec la lame du couteau.

Sortez votre cake et laissez-le refroidir avant de servir.

Découpez de bonnes tranches et servez si possible avec un bon miel d’accacia et si vous le souhaitez, des gueurmilles de beurre étalées dessus (ce produit laitier va ravir avec le goût de la noix).

📖 Extrait du livre : Les Escapades du Goût 📖

Bonne dégustation 🥧

Amandes en praline

Dans une marmite ou un poêlon en fonte émaillée, faites fondre le sucre en y versant le demi verre d’eau .

Y ajouter les amandes avec leur peau et commencez à faire bouillir sur feu moyen.

Durant les 10 premières minutes, l’eau s’évapore. Tournez très légèrement. Petit à petit, le sucre cristallise.

Au bout de 15 minutes de cuisson, les amandes commencent à crépiter. Le sucre devient marron et caramélise les amandes.

C’est à ce moment là qu’il faut tourner énergiquement et régulièrement en ramenant les fruits secs vers le centre de la bassine.

Lorsque le sucre, qui enrobe les amandes, commence à durcir, éteignez le gaz mais continuez à tourner encore 1 ou 2 minutes.

Versez les pralines sur une tôle en prenant soin de détacher les amandes qui seraient restées coller entre elles et laissez refroidir.

📖 Extrait du livre : Les Escapades du Goût 📖

Bonne dégustation 🥧

Pour 4/5 personnes

Temps de préparation : 15 min

Temps de cuisson : 20 min

B

Ingrédients 

200g d’amandes

200g de sucre cristallisé

6cl d’eau